Combien coûte  la fourrière à Paris ?

Il est récurrent de constater que, pour des raisons d’infraction du code de la route, des motos et voitures sont confisquées par les Forces de l’Ordre qui les déposent au commissariat ou aux garages des services municipaux érigés exceptionnellement pour cette cause. À l’initiative logique de les retirer, les propriétaires de ces engins se voient imposer une contrepartie financière à débourser variable selon la législation de chaque Etat. Les frais de fourrière en France par exemple ne sont pas identiques à ceux de son pays voisin. Quels sont alors les prix de la fourrière à Paris ?

Les frais de garde journalière d’une voiture

La garde journalière est la surveillance qui se renouvelle de façon quotidienne. Tout parallélisme fait avec une voiture par exemple, la garde journalière consiste à la surveillance et aux mesures de sécurité dont a bénéficié cet engin mis à la fourrière. Des voitures sont gardées de façon quotidienne à la fourrière à Paris. Leur prix dépend de la catégorie. Les voitures dites particulières payent un montant de 29 euros tandis que les cycles motorisés sont à 10 euros. 9, 20 euros est la contrepartie financière à débourser par les propriétaires des poids lourds en cas de garde journalière, peu importe le PTAC.

Les frais mixtes

Ils sont qualifiés de mixte parce qu’ils regroupent un certain nombre de frais qui ne sont pas toujours identiques. De façon successive, on peut énumérer :

  • Les frais d’immobilisation ;
  • Les frais d’opérations préalables ;
  • Et les frais d’enlèvement de voiture.
Lisez aussi   Qu'est-ce qui empêche mon tracteur tondeuse de démarrer ?

Le premier est fixé à un prix invariable de 7,60 euros. Si ce dernier est caractérisé par l’unicité du tarif, le second se distingue de par sa nature divergente. Celui-ci dépend de la catégorie de voiture en contravention. Les voitures dotées de roues comprises dans l’intervalle de deux à quatre doivent aussi débourser un montant de 7,60 euros identique à celui des frais d’immobilisation. 15, 20 euros est la facture que doivent solder les propriétaires des véhicules dits particuliers. Les véhicules poids lourds ne sont pas en reste.

Leurs propriétaires sont tenus de compléter un surplus de 7,7 euros au dernier montant évoqué afin de s’acquitter de leur obligation. Les frais d’enlèvement des voitures, quant à eux, sont aussi changeants en fonction des voitures. Les voitures dites particulières sont chiffrées à 150 euros alors que le cycle à moteur tourne autour de 49 euros. Les tonnages déterminent la variété du montant des poids lourds. Le prix de 213,40 euros équivaut au PTAC dont le tonnage est compris entre 7,5 et 19. Le tonnage de 19 à 44 avoisine les 274,40 euros. Pour les véhicules qui pèsent de 3,5 à 7,5 tonnes, ils sont facturés à 122,44 euros.

Les honoraires d’expertise

Conformément aux règlements des Forces de l’Ordre de la Capitale française, tout propriétaire de véhicule confisqué et gardé à la fourrière est tenu de se présenter, muni des pièces justificatives dans les 72 heures suivant la notification de la mise à fourrière. En cas de silence et /ou d’inaction au cours du délai imparti, une expertise est dépêchée. Celle-ci est habilité à procéder à des travaux afin de s’imprégner de l’état dudit véhicule. À la fin, il dresse un Procès Verbal de Constatation.

Lisez aussi   Meilleurs sites pour assurer sa voiture en ligne

Le jour du retrait du véhicule, le propriétaire doit solder les frais d’expertise dont le montant oscille entre 30,50 euros à 91,50 euros. Ces frais restent indépendants de ceux de la fourrière préalablement dus et qui doivent être aussi soldés. Cette double peine salutaire vise à obliger les propriétaires indélicats à vite retirer leur véhicule. Cela y va de la libération des locaux dédiés à la fourrière. Néanmoins, il est loisible à tout propriétaire qui estime avoir été victime d’une mise en fourrière abusive d’intenter une action auprès du Procureur de la République du lieu d’enlèvement du véhicule. Tout aboutissement heureux en faveur du requérant l’exonère d’office des frais de fourrières.

La particularité des véhicules en sabots

Les sabots sont un instrument des hommes en arme de la ville Parisienne leur permettant d’arrêter les véhicules. Ils sont conçus pour faire efficacement face aux problèmes de dégradation et de vol de véhicules à la fourrière. Les contraventions liées au stationnement, la saisie de véhicule et l’opération Nos villes couvertes par la conduite sont entre autres circonstances dans lesquelles interviennent les sabots. Cet instrument ne doit être utilisé exclusivement que par les hommes armés. Ce qui n’est malheureusement pas le cas. Car des particuliers l’utilisent pour la sécurité de leur véhicule. Ceux-ci se doivent de payer les frais en cas de fourrière qui coûtent 7,60 euros.

Comment sortir sa voiture d’une fourrière à Paris ?

Le processus de récupération d’un véhicule peut sembler compliqué, mais ce n’est rien d’impossible. Votre priorité devrait être de trouver la fourrière de Paris dans laquelle se trouve votre véhicule. Vous pouvez le faire en appelant le commissariat de police local ou en vérifiant en ligne sur ce site web.

Lisez aussi   Quelles sont les démarches pour immatriculer un cyclomoteur ancien sans carte grise ?

Une fois que vous avez trouvé l’emplacement de votre véhicule, appelez directement la fourrière. Demandez-leur de vérifier s’ils ont votre voiture. Retenez que les agents de la fourrière ne vous permettront pas de venir chercher votre véhicule sans un justificatif de paiement de votre caution. Alors, assurez-vous d’être prêt à leur donner les preuves appropriées.

Avant de retirer votre voiture d’une fourrière à Paris, il est également possible qu’on vous demande de présenter une preuve d’assurance automobile et un permis de conduire valide. Si vous n’avez pas d’assurance, vous devrez souscrire une police avant que votre véhicule puisse être restitué. Vous n’aurez besoin que de l’assurance minimale exigée par l’État.

Si vous laissez votre voiture dans une fourrière pendant trop longtemps sans fournir d’effort pour la récupérer, votre véhicule sera probablement mis aux enchères par le gouvernement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.